formats

Septembre, la rentrée est passée et l’activité parlementaire bat de nouveau son plein!

La semaine a commencé avec le vote mardi 17 septembre du projet de loi sur le logement par 312 voix pour et 197 voix contre. Ce texte vise à combattre la crise du logement, marquée depuis de nombreuses années par une forte augmentation des prix, la pénurie de logements dans certaines zones et la baisse du pouvoir d’achat des ménages. Plusieurs mesures importantes ont été votées comme l’encadrement des loyers dans les agglomérations de plus de 50 000 habitants. C’est possible : les loyers sont déjà encadrés dans des pays comme l’Allemagne! A Munich, ville allemande la plus chère, le loyer moyen est de 9€/m² contre 24€m² à Paris ! Des mesures comme la garantie universelle des loyers, l’affectation de la quasi-totalité des frais d’agence au bailleur en cas de location, l’encadrement des tarifs des syndics, ou encore la fin des marchands de listes ont également été votées.

Ce texte apporte des solutions et met en œuvre une attitude volontariste et protectrice du pouvoir d’achat qui tranche singulièrement avec la trop longue passivité de la droite face à la crise du logement. L’intervention de la puissance publique était nécessaire car le logement n’est pas un bien comme les autres.

Nous avons aussi voté le projet de loi sur la transparence de la vie publique par 324 voix pour, soit la majorité absolue. Ce texte contient des dispositions au service de la République exemplaire voulue par la majorité de gauche: il prévoit notamment la publicité du patrimoine des élus nationaux et locaux, dont la consultation pourra se faire en préfecture. De même, les rémunérations annexes des ministres, parlementaires nationaux et européens, collaborateurs de cabinets ministériels, présidents des assemblées et hauts fonctionnaires seront publiées par une Haute Autorité de transparence de la vie publique. Cette disposition concerne près de 7000 personnes. Il a aussi été décidé que les indemnités versées aux ministres lorsqu’ils quittent le gouvernement seraient réduites à 3 mois contre 6 mois actuellement.

Mardi également, Philippe Martin, ancien collègue député et actuel Ministre de l’Écologie, a été auditionné par la Commission du développement durable, j’en ai profité pour l’interroger sur la politique de l’eau à venir:

Mercredi, j’ai participé avec plaisir à la réunion du groupe d’amitié France-Cuba qui accueillait des intervenants de Cienfuegos. J’ai également participé au groupe de travail sur la ruralité organisé par mon collègue Alain Calmette, j’y ai abordé mes propositions de réforme de la  gouvernance de l’eau et du rôle des territoires. Le soir, je me suis rendu à la réunion de rentrée de la Gauche populaire dont je suis membre.

Enfin, j’ai préparé activement la Conférence environnementale qui débute aujourd’hui et se termine demain. J’interviens à la table ronde sur l’eau présidée par Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, et par Pascal Canfin, ministre délégué chargé du Développement, le changement est en marche!

Michel Lesage, le 20 septembre 2013

Partagez...