formats

Cette semaine à l’Assemblée…

Mardi 28 janvier, avec  le groupe SRC nous avons  auditionné Sylvia Pinel, ministre de l’artisanat, du commerce et du tourisme sur son projet de loi. Le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault nous a également fait l’honneur d’être présent.

Après les traditionnelles questions au gouvernement, nous avons procédé au vote sur le projet de loi égalité entre les femmes et les hommes par 359 voix pour et 24 contre. Dans tous les domaines, travail, vie personnelle, entreprise, comme dans les organisations politiques, professionnelles, culturelles ou sportives, ou encore le problème des violences conjugales, beaucoup de progrès restent à faire pour donner aux femmes une place égale à celle des hommes dans la société. C’est le fondement de ce projet de loi : transposer l’égalité des droits à la réalité de tous les jours, en aidant les femmes à conquérir totalement la liberté de choix dans toutes les sphères de leur vie.

J’ai participé au groupe de travail sur la transition énergétique puis mené de nouvelles auditions dans le cadre de ma proposition de loi sur l’eau.

La journée de mardi s’est achevée par la cérémonie de vœux de Mme Marylise Lebranchu, Ministre de la Réforme de l’Etat, de la Décentralisation et de la Fonction Publique. Nous avons convenu d’une prochaine réunion de travail mardi prochain pour approfondir la décentralisation.

Mercredi, en commission Développement Durable et Aménagement du Territoire nous avons examiné le projet de loi d’orientation et de programmation relative à la politique de développement et de solidarité internationale.

L’après-midi, j’ai participé  au débat sur l’évaluation de la loi du 14 juin 2013 et ses effets sur la sécurisation de l’emploi et surtout, nous avons voté la proposition de loi constitutionnelle sur les langues régionales  par  361 voix pour contre 149 voix. Ce texte entend protéger la diversité culturelle et linguistique de la France. Il  s’appuie sur l’engagement 56 du président François Hollande de ratifier la Charte européenne des Langues régionales jusqu’alors frappée d’inconstitutionnalité. Contrairement à ce que martèlent ses détracteurs, cette proposition n’a pas pour objectif la communautarisation de la France. Au contraire, reconnaitre les langues régionales c’est aussi renforcer la langue française.

Enfin, jeudi, j’intervenais à la journée nationale eau de l’UNAF (Union Nationale des Associations Familiales) afin de présenter ma proposition de loi visant à la mise en œuvre effective du droit humain à l’eau potable et à l’assainissement. Cette journée était présidée par Lionel Le Borgne, briochin, président du l’UDAF 22 et de l’UDAF Bretagne que je salue pour l’excellent travail qu’il accomplit au service des familles.

Partagez...