formats

Cette semaine à l’Assemblée…

Mardi, après la réunion plénière du groupe Socialiste et Républicain, j’ai assisté aux questions au gouvernement puis nous avons voté à une très large majorité pour le projet de loi sur l’ artisanat, le commerce et les très petites entreprises par 323 voix pour et une seule contre!

Après le vote,  l’Assemblée a adopté, cinquante ans après les faits,à une large majorité la proposition de résolution qui vient faire la lumière sur l’exil forcé de plus d’un millier d’enfants réunionnais dans les années 1960. Rendre à ces enfants devenus adultes et à leurs familles, leur histoire et leur identité, c’est l’objet de la proposition défendue par le groupe socialiste, à l’initiative d’Ericka Bareigts, députée SRC de la Réunion. Le texte, à portée symbolique vise une reconnaissance morale n’ouvrant pas droit à réparation.

Dans le cadre de ma proposition de loi visant à la mise en œuvre du droit humain à l’eau potable et à l’assainissement, j’ai procédé en fin de journée à l’audition de plusieurs associations.

Mercredi, dans l’hémicycle, nous avons voté sur le texte issu de la Commission mixte paritaire concernant l’accès au logement et urbanisme rénové. Ce nouveau train de mesures contre le mal-logement qui entend juguler la flambée des prix est la manifestation de la détermination du gouvernement à protéger le pouvoir d’achat des Français. Cette attitude volontariste tranche singulièrement avec la trop longue passivité de la droite face à la crise du logement. Le texte a subi des améliorations significatives, notamment sur la garantie universelle des loyers et le dispositif d’encadrement des loyers a été clarifié.

Puis nous avons examiné le projet de loi relatif aux comptes bancaires inactifs et contrats d’assurance-vie en déshérence. Ce texte renforce les obligations des banques et des assureurs envers leurs clients lorsque des avoirs restent non-réclamés pendant plusieurs années.

L’examen du projet de loi sur le développement et l’encadrement des stages a également débuté. Le chômage des jeunes est en recul continu depuis plusieurs mois. Ce signe positif engage à poursuivre la lutte contre la précarisation de cette population car malgré la généralisation des contrats d’avenir, certains signaux sont encore au rouge. La situation des stagiaires est aujourd’hui alarmante: cette voie d’insertion sur le marché du travail se transforme parfois en voie de garage pour les jeunes diplômés. Les stages se multiplient  et se substituent très souvent à de vrais emplois. La proposition de loi socialiste entend donc corriger ces pratiques en encadrant les stages et en apportant de nouvelles protections au statut de stagiaire.

La Commission du Développement Durable et de l’Aménagement du Territoire a ensuite auditionné, avec la commission des affaires économiques, M. Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance.

Le soir, j’ai présidé, toujours dans le cadre de ma PPL sur l’eau, la table ronde « Experts ». J’ai continué mes auditions jusqu’à  jeudi matin.

Michel Lesage, le 21 février 2014

Partagez...