formats

Le « péage de transit poids lourds » remplace « l’écotaxe poids lourds »

Après un travail de mise à plat et de concertation, s’appuyant sur le travail des commissions parlementaires, le gouvernement a décidé de mettre en place un «  péage de transit poids lourds ».Il sera instauré pour les poids lourds de plus de 3,5 tonnes, sur les itinéraires de grands transits(  pour une large part international) qui supportent un trafic supérieur à 2500 poids lourds par jour. Il mettra en œuvre le principe utilisateur payeur et permettra de faire contribuer le grand transit routier au financement de l’entretien des infrastructures routières et de la construction de nouvelles infrastructures, notamment ferroviaires et fluviales.

Quelles seront les routes concernées ?
4 000 km de routes nationales et locales qui correspondent aux grands itinéraires traversant le pays sans péage et à des réseaux routiers parallèles aux autoroutes à péage. Les dessertes de proximité ne sont pas concernées.

Comment ça marche ?
Les camions devront être équipés d’un boitier GPS qui déterminera la position du camion calculera le nombre de kilomètres parcourus et facturera en conséquence.
Seront exonérés : les véhicules et matériels agricoles, les véhicules dédiés à la collecte du lait, les véhicules forains et de cirque.

Les revenus dégagés par le péage de transit sont plus modestes que ceux envisagés par l’écotaxe, ils seront de l’ordre de 550 millions d’euros affectés à l’Agence de financement des infrastructures de transport de France. Mais cette modification est une bonne nouvelle pour la Bretagne puisque les trajets de dessertes locales en particulier dans les zones les plus excentrées du territoire sont clairement épargnés.

Partagez...