formats

Vote du PLFSSR

Mardi 8 juillet 2014, je me suis abstenu sur le texte du budget rectificatif de la Sécurité Sociale (PLFSSR). Celui-ci a été adopté par 277 voix contre 234. 33 socialistes se sont abstenus.

Il ne s’agit pas d’un « coup de tête », c’est un vote de conviction, un vote d’alerte. En effet, ce texte met en place le Pacte de Responsabilité. Mon questionnement porte sur les 50 milliards de diminution des dépenses publiques financés par 41 milliards de réduction des charges d’entreprises alors que le pouvoir d’achat des ménages stagne.

Ce « cadeau » aux entreprises est fait sans les moindres contreparties en termes d’emplois ou d’investissement, ni fléchage en terme de secteur d’activité. Les banques, les grandes surfaces commerciales doivent elles en bénéficier car n’est-il pas préférable de favoriser l’économie de production, les PME, les TPE,… qui créent des emplois et constituent le socle du développement de nos territoires ? La situation de l’emploi ne s’améliore pas. Ne faut-il pas rééquilibrer notre politique économique en faveur du pouvoir d’achat et de la demande tout en continuant d’accompagner les entreprises ?

Les interrogations sont réelles. L’enjeu, c’est la réussite de  notre action pour la France et pour les Français.

 

Michel Lesage, le 10/07/2014

Partagez...