formats

Cette semaine en circonscription

La semaine a été marquée par la transition énergétique à l’Assemblée comme dans la circonscription. Retour sur une semaine importante pour nos territoires.


DSCN1475Samedi 11 octobre, j’étais présent à la cérémonie d’ouverture de la troisième édition du Festival Photoreporter, dont j’avais impulsé la création en tant que président de l’agglomération. On ne peut que se réjouir de voir à présent ce festival poursuivre son développement et contribuer au rayonnement culturel de notre territoire. C’est aussi un moyen de soutenir la photographie de presse, qui malheureusement connaît de grandes difficultés aujourd’hui. Le festival étant entièrement gratuit, c’est enfin l’occasion pour celles et ceux qui n’en ont pas toujours les moyens d’investir les lieux culturels. Preuve s’il en fallait que l’intervention des pouvoirs publics et la collaboration entre tous les acteurs des territoires, permettent un libre accès à tous à la culture. Pour ma part, j’ai tout particulièrement apprécié le travail de James Whitlow Delano  intitulé « La Consommation de l’écosystème » :  son reportage dans les forêts amazoniennes en Équateur aujourd’hui menacées par les compagnies pétrolières est consacré aux populations indigènes devant sacrifier leur mode de vie et leur existence au profit de multinationales qui saccagent les sous-sols en toute impunité et sans la moindre considération pour les populations.


Lundi, en présence de mes collègues députés du département, j’ai rencontré les représentants costarmoricains de la FDSEA et des Jeunes agriculteurs. Un échange au cours duquel ils nous ont fait part de leurs inquiétudes. Et d’une revendication pleine de bon sens : que les cantines d’établissements publics (maison de retraite, écoles, etc.) servent de la nourriture produite localement. Comme le soulignait Chantal Bévillon, secrétaire générale de la FDSEA, il paraît en effet difficilement compréhensible que 87% de la volaille servie dans les cantines soit de provenance étrangère. Ce même jour, j’étais convié à venir prendre part à la pose de la première pierre d’une unité de production de charcuterie sur le site d’Euralis, à Yffiniac. Un regroupement des sites de l’entreprise agroalimentaire qui lui permettra de réaliser une baisse globale des consommations d’énergie, d’eau et des effluents produits. Un investissement doublement profitable : il fait baisser les factures énergétiques de l’entreprise, ce qui lui permet de dégager des marges nouvelles pour réinvestir, et il fait ensuite baisser le coût de notre dette environnementale auprès des générations futures.


Autre initiative impliquant notre territoire dans la transition énergétique, le lancement ce vendredi du groupe de concertation locale du déploiement de Gazpar, un compteur gaz communicant. Ce projet pilote, qui concerne 18 communes du Pays de Saint-Brieuc, devrait permettre à l’horizon 2015 aux 11 millions d’usagers du gaz naturel (particuliers et professionnels) de bénéficier de données de consommation quotidiennes. Un projet dont le but est de répondre à deux objectifs majeurs :

- l’amélioration de la satisfaction des clients grâce à une facturation systématique sur index réel et la suppression des estimations de consommations.

- le développement d’actions de Maîtrise de la Demande d’Énergie (MDE) grâce à la mise à disposition plus fréquente de données de consommation permettant une analyse, un conseil approprié et des actions concrètes.


A l’heure où la loi sur la transition énergétique est examinée au Parlement, voilà des actions concrètent (Gazpar, Euralis) et des pistes de réflexion (approvisionnement local pour l’alimentation) que l’on ne peut que saluer, encourager et approfondir pour tendre vers un modèle écologiquement responsable et viable économiquement.

Partagez...