formats

Cette semaine à l’Assemblée…

Mardi dernier, la réunion de groupe a été l’occasion pour le Premier Ministre Manuel Valls et les députés socialistes de dresser le bilan de l’année législative – 41 lois adoptées en un an – et de préparer une rentrée parlementaire en septembre prochain qui s’annonce chargée (loi sur le vieillissement, la santé, le numérique, la culture, la justice, etc.).

En séance, nous avons examiné le projet de loi relatif au droit des étrangers. Ce texte veut réaffirmer l’importance de l’accueil et de l’intégration des étrangers, qui contribuent au développement de la France. Le projet de loi sécurise donc le parcours des étrangers en France et encadre le traitement des situations de séjour irrégulier en garantissant la protection des libertés individuelles et l’efficacité des décisions administratives. Dans l’hémicycle, nous nous sommes heurtés à la droite qui propage et entretient les peurs et les fantasmes liés aux étrangers tandis que nous cherchions à régler les problèmes de manière sereine, pragmatique et équilibrée.

Mercredi, après les traditionnelles questions au gouvernement, nous avons entamé l’examen définitif du projet de loi sur la transition énergétique et la croissance verte. Le marathon législatif s’achève pour cette loi décisive pour l’avenir de la France et qui fait naître une écologie sociale alliant performance économique, soutien aux ménages et préservation de l’environnement.

Le soir, j’ai participé à la table ronde exceptionnelle sur la crise agricole qui a été organisée à l’Assemblée nationale. Les représentants des professions et des interprofessions du monde agricole et les représentants du commerce et de la distribution étaient réunis autour du Ministre Stéphane Le Foll. Le Gouvernement reste entièrement mobilisé pour répondre aux inquiétudes des éleveurs en colère contre l’effondrement des prix de vente de leurs productions. C’est dans le dialogue et dans la persuasion des acteurs, chiffres sur la table, dans la transparence, que le gouvernement peut agir. Il ne peut pas fixer lui-même de manière autoritaire un prix. Le Président de la République a ainsi lancé un appel solennel aux acteurs des filières pour faire respecter les engagements qui ont été pris devant Stéphane Le Foll en matière de hausse des prix. Il a également appelé à utiliser massivement les logos « viande et lait de France » afin d’inciter les consommateurs à acheter ces produits et encourager la production française.

Enfin, jeudi, nous avons examiné en lecture définitive le projet de loi sur le dialogue social et l’emploi. Le Ministre du travail François Rebsamen s’est félicité de l’équilibre trouvé qui est le fruit de nombreuses discussions et négociations engagées avec les représentants des salariés et des employeurs : « Je crois avoir trouvé, malgré l’absence d’accord, un chemin qui soit fidèle aux orientations que j’avais fixées en juillet dernier et aux concertations que j’ai menées depuis le début de l’année. »

Je vous souhaite un bel été.

Michel Lesage, le 24 juillet 2015

Partagez...