formats

Le point sur les dernières mesures en faveur de l’élevage et de l’agriculture

Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, a participé lundi 15 février dernier au conseil des ministres de l’agriculture à Bruxelles.
Au cours d’entretiens bilatéraux avec Phil Hogan, commissaire européen à l’agriculture, Christian Schmidt, et Krzysztof Jurgiel, respectivement ministres allemand et polonais de l’Agriculture, puis lors du débat au Conseil, Stéphane Le Foll a insisté sur la nécessité pour l’Europe de disposer de réels outils de régulation des marchés agricoles et de mettre en place, rapidement, des mécanismes pour venir en aide aux agriculteurs en difficulté.
Le ministre a également rappelé à l’occasion de ce conseil que, dès l’été 2015, il avait alerté la Commission sur la gravité de la crise agricole et avait déjà indiqué que les aides débloquées en septembre 2015 ne suffiraient pas. Quelques mois plus tard, force est de constater que la situation des prix sur les marchés agricoles s’est dégradée.
Le commissaire Hogan a reconnu la gravité de la crise agricole et la nécessité de proposer de nouvelles mesures au Conseil du mois de mars prochain. Il a salué les propositions du mémorandum français, notamment celles relatives au crédit export, à la promotion et à la levée de l’embargo russe. Le Commissaire s’est engagé à venir le jeudi 25 février à Paris pour discuter de ces mesures lors d’une rencontre avec le Premier Ministre Manuel Valls et Stéphane Le Foll.

De plus, au plan national, à l’issue de 3 semaines de concertations avec l’ensemble des acteurs, le ministre s’est rendu lundi 22 février, en Bretagne aux côtés de Jean-Yves Le Drian, président de Région. Ensemble, ils ont signé un plan pour l’avenir de la filière porcine en Bretagne. Ainsi, l’État et la Région s’engagent et mobilisent les acteurs. Dans un contexte de déséquilibre de l’offre et de la demande qui se conjugue avec une forte concurrence européenne, les éleveurs porcins en Bretagne ont eu un dialogue constructif avec les pouvoirs publics et l’ensemble des acteurs de la filière pour que des initiatives permettant d’assurer la pérennité de la production porcine en Bretagne soient prises.

L’État, par la voix du Président de la République le 11 février 2016, et du Premier ministre le 17 février, avait pris des décisions fortes pour continuer de soulager les trésoreries des exploitations : baisse immédiate de 7 points des cotisations sociales de tous les agriculteurs, qui fait suite à une première baisse des allocations familiales entrée en application au 1er janvier 2015, équivalente à 3 points ; année « blanche » sur les cotisations sociales pour tous les agriculteurs ayant dégagé de très faibles revenus en 2015. Stéphane le Foll a également tenu à présenter aux acteurs le projet de décret visant à rendre obligatoire l’étiquetage de l’origine des viandes et du lait dans les produits transformés. Il a indiqué être pleinement mobilisé pour obtenir des mesures européennes pour faire face à la crise dans les filières d’élevage, mesures qui seront examinées lors du conseil des ministres de l’agriculture le 14 mars.

Partagez...