formats

La CFE : bombe à retardement de l’ancienne majorité

Nous avons encore connu une semaine très chargée à l’Assemblée Nationale puisque deux votes extrêmement importants ont eu lieu le mardi 20 novembre : celui du budget de la nation pour 2013 et l’abrogation du conseiller territorial.

C’est un budget de redressement et de plus grande justice sociale que nous avons adopté.

Quant au conseiller territorial, il n’apportait aucune simplification à notre système institutionnel actuel, contrairement à l’acte III de la décentralisation que nous proposerons en 2013.

Dans notre circonscription, comme dans tout le pays, cette semaine a été marquée par des manifestations contre la CFE (contribution foncière des entreprises).

C’est en effet une véritable bombe à retardement que l’ancienne majorité nous a laissée. Elle résulte de la réforme de la taxe professionnelle. Elle coûte à l’État cinq milliards d’euros par an, uniquement financés par la dette. La précipitation, l’impréparation de la suppression de la taxe professionnelle ont conduit à la mise en place d’une kyrielle de nouvelles taxes (IFER, Tascom, CUAE, CFE…) qui rendait cette réforme illisible, inefficace et injuste. Ces erreurs devront elles aussi être corrigées.

Visite de l'Assemblée nationale

 

Vendredi 23, j’ai reçu une délégation de la circonscription à l’Assemblée nationale : une grande et belle journée. Nous en organiserons d’autres.


Michel Lesage, le 25 novembre 2012

Partagez...