formats

Cette semaine à l’Assemblée…

Cette dernière semaine à l’Assembléev avant la suspension des travaux parlementaires pour deux semaines a été marquée par l’attentat tragique en Allemagne. Ce sujet a été évoqué lors des questions au gouvernement ainsi que la coopération européenne dans la lutte anti-terroriste.

En séance, nous avons voté définitivement le budget de la nation pour 2017 après plus d’un mois de débats. Le budget 2017 parachève la réforme fiscale à laquelle nous nous étions engagés et s’inscrit dans la logique amorcée depuis 2012: objectif de justice sociale, de redressement des comptes et de modernisation de notre système fiscal. En voici quelques exemples concrets:

L’impôt des ménages modestes et des classes moyennes a été allégé de 5 milliards d’euros depuis 2014 et le budget 2017 approfondit cette tendance en prévoyant une baisse d’impôt de 20% pour 5 millions de foyers situés dans les classes moyennes, soit un gain moyen de 200 euros par an. Les petites retraites verront également leur taux de CSG baissé.

Le déficit public a été réduit : alors que la gauche a hérité en 2012 d’une situation financière extrêmement dégradée, elle a fait preuve durant ce quinquennat d’une gestion irréprochable. L’État, les collectivités locales, la sécurité sociale ont réalisé 46 milliards d’euros d’économies. Grâce à cette politique, le déficit de la France repassera en 2017 sous la barre des 3% et la sécurité sociale sera à l’équilibre pour la première fois depuis 2001 tout en continuant d’ouvrir des droits nouveaux pour les assurés.

Notre système fiscal a été rénové grâce à la réforme de la retenue à la source qui consiste à prélever l’impôt directement sur le salaire. Ce système sera plus juste : chacun paiera les impôts qui correspondent à sa situation réelle car le décalage d’un an qui existe entre la perception du revenu et le paiement de l’impôt n’existera plus.

Michel Lesage, le 22 décembre 2016

Partagez...