formats

Monique Lucas, suppléante

Après une licence de psychologie, je rentre de plein pied dans le théâtre en participant à la création du « Théâtre de Folle Pensée ». Mon engagement est d’abord celui d’une artiste convaincue que l’art et la culture participent de la façon dont chacun est acteur de sa propre vie, que l’art et la culture sont un des leviers de la cohésion sociale. Et donc que tous et toutes doivent pouvoir s’en emparer.

Monique LucasMon travail est partagé entre la création, toujours avec le « Théâtre de Folle Pensée », où nous sommes résolument tournés vers les écritures d’aujourd’hui, mais aussi avec la Compagnie « A vue de Nez », et la transmission : j’interviens dans différents collèges et lycées de la région.

La connaissance de la scène me permet aussi de d’intervenir, depuis bientôt quinze ans, en compagnie d’un thérapeute, dans un des groupes mis en place par le centre d’aide à la parentalité : le travail scénique. Il s’agit pour des parents, en passant par le jeu théâtral, d’avoir un regard neuf sur les difficultés qu’ils peuvent rencontrer avec leurs enfants.

Mon engagement politique est lié au fait que je crois que chacun, chacune d’entre nous, participe à la construction de notre présent, de notre avenir et de celui de nos enfants. La politique doit rester le maître d’œuvre de cette construction. J’ai été Conseillère municipale à Saint-Brieuc d’octobre 2012 à mars 2014.

 

 

Partagez...